Categorie Combat FAI (Classe F2D / F2E)

Téléchargement du document FAI00.Zip




 

9 - CATEGORIE COMBAT FAI (CLASSE F2D)

9.1   - Définition d'une épreuve de combat
9.2   - Définitions des modèles
9.3   - Piste de combat
9.4   - Concurrent
9.5   - Caractéristiques d'un modèle de combat
9.6   - Contrôles et vérifications techniques
9.7   - Nombre de modèles
9.8   - Banderole
9.9   - Méthode de départ
9.10 - Fin du combat
9.11 - Décompte des points
9.12 - Essais
9.13 - Conduite.
9.14 - Fautes
9.15 - Annulation d'un vol
9.16 - Classement
9.17 - juges et chronométreurs
9.18 - Liste des appareils de mesure recommandés pour les modèles de combat


10 - CATEGORIE COMBAT DIESEL

10.1   - Définition d'une épreuve de combat
10.2   - Définitions des modèles
10.3   - Piste de combat
10.4   - Concurrent
10.5   - Caractéristiques d'un modèle de combat diesel
10.6   - Contrôles et vérifications techniques
10.7   - Nombre de modèles
10.8   - Banderole
10.9   - Méthode de départ
10.10 - Fin du combat
10.11 - Décompte des points
10.13 - Conduite.
10.14 - Fautes
10.15 - Annulation d'un vol
10.16 - Classement
10.17 - Juges et chronométreurs
10.18 - Liste des appareils de mesure pour les modèles de combat diesel
 
 



 

9 - CATEGORIE COMBAT FAI (CLASSE F2D)

9.1 - Définition d'une épreuve de combat

Une compétition de combat est une épreuve durant laquelle des manches éliminatoires sont
suivies de demi-finales et d'une finale au cours desquelles deux modèles volent en même

temps et dans un même cercle, pendant une période déterminée. Le but de l'épreuve est de

couper la banderole attachée à l'axe longitudinal du modèle de son adversaire,, un certain

nombre de points étant accordé pour chaque coupe faite.

 
 

9.2 - Définitions des modèles

a) Un modèle de combat est un aéromodèle dans lequel l'énergie de propulsion est fournie
par un moteur à piston et pour lequel la portance est obtenue par des forces aérodynamiques

agissant sur des surfaces portantes qui doivent rester fixes pendant le vol (à l'exception des

gouvernes).

b) L'axe longitudinal sera défini comme étant l'axe de l'hélice dans le cas d'un monomoteur et
l'axe de symétrie dans le cas d'un multi-moteur.

 
 

9.3 - Piste de combat

Une piste de combat est définie par deux cercles concentriques marqués sur le sol.

a) Le cercle de vol: rayon 20 mètres.

b) Le cercle central (cercle de pilotage): rayon 2 mètres.
Le cercle de vol doit être tracé sur un terrain en gazon ou en herbe.

Le cercle central (pilotage) peut être en herbe, ou en tout autre matériau d'un rayon

maximum de 4 mètres.

 
 

9.4 - Concurrent

Le pilote sera engagé comme concurrent; il a droit à un maximum de deux mécaniciens dans
chaque manche (dans des circonstances exceptionnelles de temps humide ou par vent très

fort un aide supplémentaire peut être utilisé pour tenir la banderole à condition de n'effectuer

aucune autre fonction pendant la durée de la période de combat). Pendant la période de

combat actif, le pilote et ses mécaniciens doivent porter un casque fixé par une mentonnière

ou une jugulaire efficace.

 
 

9.5 - Caractéristiques d'un modèle de combat

Aire maximale: 150 dm2
Masse maximale: 5 kg

Charge alaire maximale: 1 00 g/dM2

Cylindrée maximale du ou des moteur(s) 2, 5 cm3

Les moteurs à bougie incandescente (dit "glow") doivent avoir l'échappement connecté au

silencieux (un ou deux), constitué d'une chambre simple avec une sortie de section circulaire

opposée à l'échappement du moteur. Le volume total du silencieux doit au minimum être de

121,5 CM3 (dans le cas de deux silencieux chacun d'entre eux doit avoir un volume minimum

de 6,0 CM3). La surface totale de sortie du silencieux ne doit pas dépasser 50,3 MM2 1

correspondant à un diamètre intérieur maximum de 8 mm pour un silencieux avec une sortie

et 2 fois 5,65mm pour deux sorties. La longueur totale du système d'échappement, de

l'échappement du moteur à la sortie du silencieux ne devra pas dépasser 15 cm.

La buse d'admission d'air du moteur devra avoir un diamètre maximum de 4,0 mm. Une

corde à piano de sécurité d'un diamètre minimum de 0,5 mm doit être attachée entre l'axe du

palonnier et le moteur et doit pouvoir résister à une traction de 1 00 Newtons.

Le modèle ne doit comporter aucun artifice susceptible de faciliter la coupe de la banderole.

Le modèle sera équipé d'un dispositif spécialement conçu pour retenir une banderole fixée

sur l'axe longitudinal et suffisamment robuste pour que celle-ci ne se détache pas dans des

conditions normales de vol.

Un carburant standard sera fourni par l'organisateur, tant pour l'entraînement (minimum 0,5

litre) que pour la compétition (en quantité suffisante pour accomplir toutes les manches). sa

composition sera la suivante: 1 0% de nitrométhane, 20% d'huile de ricin (première pression),

70% méthanol. Un prix de vente raisonnable pourra être demandé.

Note : Le carburant pour moteur à auto-allumage (dit "diesel") est libre.
 
 

9.6 - Contrôles et vérifications techniques

a) Longueur des câbles: la longueur des câbles doit être de 15,92 m + ou - 0,04 m. Elle est
mesurée de l'axe de la poignée de commande à l'axe longitudinal du modèle.

b) Système de commande: deux câbles tressés d'un diamètre minimum de 0,385 mm (sans
tolérance inférieure) doivent être utilisés. Aucune extrémité libre susceptible de s'enrouler

autour des câbles de l'adversaire ne sera autorisée. Une dragonne de sécurité reliant le

poignet à la poignée de commande sera fournie par le compétiteur.

 

FAI.jpg
 

c) Essais des câbles: Avant chaque manche, tout jeu de câbles susceptible d'être utilisé doit
être vérifié en longueur et en diamètre. Un essai de traction sera appliqué à tous les

ensembles: poignée, câbles, modèles et tout équipement susceptible d'être utilisé pendant la

manche. L'essai de traction sera égal à 150 Newtons (15 kgf).

d) Le moteur sera alimenté par succion grâce à une buse dont l'orifice aura une forme
circulaire simple dans laquelle ne pourra pénétrer une tige test d'un diamètre de 41,05 mm.

Toute chambre intermédiaire de liaison entre la buse et le transfert d'admission ne devra avoir

un volume supérieur à 1,75 cm3. Ceci interdit toute subinduction.

Les inserts recevant les buses conçus pour répondre à cette réglementation seront fermement

maintenus afin de ne pouvoir être déplacés pendant le vol.

e) Le(s) silencieux d'un moteur "glow" doit avoir une sortie du tuyau dans laquelle une jauge
d'un diamètre de 8,05 mm (silencieux à simple chambre) ou 5,65 mm (silencieux à double chambre)

ne peut pas rentrer.

Les mesures du silencieux comprendront également:

- le volume du silencieux qui sera mesuré avec un liquide approprié (par exemple huile),

- l'inspection du compartiment 'interne du silencieux afin de déterminer s'il est vraiment

"simple" c'est à dire un caisson vide sans composant interne, une seule sortie d'échappement

et une prise de pression directement reliée au réservoir d'un diamètre maximum de 2 mm.

Aucune autre ouverture ou prise d'air n'est autorisée.

 
 

9.7 - Nombre de modèles
 

a) Un concurrent peut faire contrôler un nombre maximum de modèles égal à deux fois le
nombre de manches qu'il aura à disputer (à l'exclusion des revols éventuels). Un seul

certificat est exigé par type de modèle présenté par chaque concurrent.

b) Chaque concurrent sera autorisé à utiliser un maximum de deux modèles, deux paires de
câbles, deux poignées, et deux moteurs pour chaque manche de combat. Si le modèle de

réserve est utilisé, la banderole ou ce qu'il en reste peut être transféré sur le modèle de

réserve. La poignée attachée aux câbles du modèle de réserve doit être placée juste à

l'extérieur du cercle central.

c) Les moteurs, les câbles de commande et les poignées ne seront pas remplacés ou échangés
pendant la période de combat.

 
 

9.8 - Banderole

La banderole sera confectionnée dans du papier crépon ou similaire d'une longueur comprise
entre 2,25 ni et 3 m et de 3 + ou - 0,5 cm de large, attachée à une ficelle en sisal de 2,5 ni

minimum de longueur. Toutes les banderoles doivent avoir la même longueur. Il y aura une

marque à l'encre bien visible, à 2,5 mètres de la jonction de la ficelle avec la banderole. La

banderole sera attachée au modèle de façon que la marque à l'encre soit au niveau ou en

arrière de la partie la plus arrière du modèle (voir schéma). La partie attachée de la ficelle

aura une longueur minimum de 0,75 mètre.

L'extrémité attachée de la banderole sera renforcée sur les deux côtés avec un ruban adhésif

en tissu ou en fibre d'environ 2 cm de large fixé en diagonale par rapport à la longueur de la

banderole, l'un perpendiculaire à l'autre sur une longueur maximum de 5 cm.

La couleur de la banderole devra être différente pour chaque modèle de la manche. Chaque

concurrent recevra une banderole au début de la manche, par le juge affecté à cette équipe.

Une seconde banderole sera disponible auprès du juge si nécessaire.

 

FAI02.jpg
 
 
 

9.9 - Méthode de départ

a) Tous les signaux seront à la fois sonores et visuels.

b) Pendant la période de départ', les positions de lâcher des modèles devront être séparées
d'au moins un quart de tour. Le premier concurrent tiré au sort aura le choix de la couleur de

la banderole et l'autre le choix de la position de départ.

c) Le(s) moteur(s) devra(ont) être démarré(s) en lançant l'hélice à la main.

d) Un premier signal donné par le chef de piste signifiera le début de la période de 60
secondes pendant laquelle les mécaniciens ou le pilote peuvent démarrer, régler et

préchauffer leurs moteurs.

e) Un second signal donné par le chef de piste indiquera le début de la période de combat à
partir de laquelle les modèles peuvent être lancés.

f) A partir du moment ou le chronométreur officiel a donné le signal de lancer des modèles la
compétition dure quatre (4) minutes.

g) Dès que le chef de piste a l'assurance que les deux modèles ont accompli deux tours à plat
en sens inverse des aiguilles d'une montre et qu'ils sont approximativement diamétralement

opposés, il donnera un signal indiquant que le combat peut commencer.

h) Le combat peut recommencer après un nouveau signal du chef de piste suite à une
interruption ou lorsque l'un ou les deux modèles sont allés au sol. Ce signal sera donné

aussitôt que le chef de piste aura l'assurance que les modèles sont pratiquement
diamétralement opposés.

 
 

9.10 - Fin du combat

a) Le chef de piste donnera un signal sonore pour mettre fin au combat, 4 minutes après le
signal de lancer des modèles c'est à dire 5 minutes après le signal de démarrage et de

préchauffage des moteurs.

 

b) Le même signal sonore sera donné si le combat doit prendre fin, à la suite de la
disqualification de l'un ou l'autre ou des deux concurrents ou pour toute autre raison.

c) Le chef de piste indiquera aux deux pilotes de voler à plat et en sens inverse des aiguilles
d'une montre, et de cesser le combat si les deux banderoles ont été coupées. Si un pilote

constate qu'il ne lui reste que la ficelle, il peut demander au chef de piste l'arrêt du combat; sa

décision est alors irréversible.

 
 

9.11 - Décompte des points

a) Ce décompte débute au signal de lancer des modèles et ce pour une période de quatre
minutes.

b) 100 points seront attribués pour chaque coupe distincte de la banderole de l'adversaire.
Il y a coupe à chaque fois que le modèle, l'hélice ou les câbles passent au travers de la

banderole de l'adversaire et qu'il en résulte qu'un morceau de papier se détache de la

banderole.

c) Une coupe doit contenir au moins un morceau de la banderole en papier.
Une coupe qui ne contient que de la ficelle ne comptera pas.

d) Si la ficelle vient à se détacher du modèle lorsqu'il est en l'air, le concurrent sera pénalisé
de 1 00 points et doit immédiatement', sur un signal du chef de piste, atterrir et remplacer la

banderole. Le temps au sol sera compté à partir du moment ou le signal aura été donné.

Si après une collision en vol la banderole ne peut pas être retrouvée et si le dispositif

d'attache est manquant ou tordu, avec l'autorisation des juges on peut continuer la manche

sans remplacer la banderole.

e) Un point sera attribué pour chaque seconde entière pendant laquelle le modèle est en l'air,
durant la période des quatre minutes.

Chaque seconde pendant laquelle le modèle reste au sol sera pénalisée d'un point. Dans le

cas ou un modèle s'envolerait avec ou sans câble, le temps de vol commence à partir du

moment ou le modèle s'échappe. (cf  § 9.12 b).

g) Chaque avertissement (cf § 9.14.) sera pénalisé par la déduction de 40 points sur le score
du concurrent.

h) Si les mécaniciens abîment la banderole ou si le modèle coupe sa propre banderole, alors
que celui-ci est au sol, les mécaniciens doivent la remplacer par une banderole neuve. S'ils

lancent le modèle sans l'avoir remplacée, le concurrent sera pénalisé de 1 00 points. Le temps

pendant lequel le modèle est en l'air avec la banderole endommagée sera compté comme

temps au sol.

 
 
 

9.12 - Essais

Un seul essai sera normalement autorisé pour effectuer une manche de combat, sauf lorsque:
a) Une banderole se casse ou ne se déroule pas.

b) Dans le cas ou un modèle s'échappe, à la suite d'une rupture de câbles due au modèle de

l'adversaire et que le modèle et la banderole ne puissent pas être retrouvés en raison de la

distance parcourue, le chef de piste demande au pilote lésé s'il veut un nouvel essai ou non.

Ce pilote doit répondre immédiatement, sans consulter les autres. Si le pilote choisit de

continuer le vol il doit mettre une banderole neuve.

Les pilotes seront informés avant le début de la compétition sur les limites de la zone de vol.

Cette surface sera clairement définie par les organisateurs.

c) Dans le cas d'un croisement de câbles entraînant la rupture des câbles de commande et

qu'un seul modèle revient au sol et qu'il est impossible de démêler les câbles.

d) Si à la suite d'un emmêlage de câbles, un modèle de l'adversaire coupe en vol sa propre

banderole ou la banderole s'emmêle autour du modèle, la manche sera refaite.

 
 
 

9.13 - Conduite.

a) Le pilote doit demeurer à l'intérieur du cercle central pendant tout le temps o- son modèle
est en vol, sauf au moment du lâcher de ce modèle par l'aide de piste.

b) Pendant la période de combat, chaque concurrent (et son équipe de piste) seront sous la
surveillance d'au moins un membre du jury, spécialement désigné pour lui, en plus du chef de

piste, pour s'assurer qu'ils se comportent normalement, dans le respect du règlement.

c) Après une collision en vol, la manche se poursuivra comme si les deux modèles avaient
atterri, conformément aux articles §9.15 c), f), 1), m) et n).

 
 
 

9.14 - Fautes

Les fautes suivantes sont passibles d'avertissements et font l'objet des pénalités appropriées.
(cf § 9.1 1 g):

a) Si un pilote quitte 'involontairement le cercle central alors que son modèle est en vol.

b) Si le mécanicien pénètre dans le cercle de vol en suivant une trajectoire oblique par
rapport à ce cercle ou coupe à travers le cercle de vol pour atteindre un modèle au sol. Une

seule pénalité sera décernée pour chaque faute, même si plus d'un mécanicien est concerné.

c) Si l'équipe mécaniciens/pilote n'a pas immédiatement, ou après un démêlage de câbles,
sorti un modèle au sol au-delàà du cercle des 20 mètres avant de le remettre en service.

d) Si le modèle est lancé avant le signal de départ.

e) Si l'équipe mécaniciens/pilote fait tourner ses deux moteurs simultanément pendant la
période de vol de quatre minutes. Quelques explosions sont tolérées, si cela ne dure pas plus

de 10 secondes pour chauffer un moteur avec une giclée de carburant ou pour désengorger

un moteur noyé. Il est interdit de faire tourner un moteur alimenté par le réservoir.

f) l- Si le silencieux tombe durant le vol ou cesse d'être efficace le pilote doit
immédiatement se poser et le remplacer (100 points de pénalité).

2- Si, à la suite d'une collision en vol,, le silencieux se détache et que le modèle continue

à rester en l'air le combat peut continuer mais le silencieux devra être remplacé à l'atterrissage

avant que le modèle soit réutilisé.

 
 

9.15 - Annulation d'un vol

Un participant sera éliminé d'une manche et son adversaire déclaré vainqueur si,
conformément au §9.12 c:

a) Il attaque délibérément la banderole de son adversaire avant que le chef de piste n'ait
donné le signal du début du combat.

b) Son modèle n'a pas pris l'air dans les deux minutes qui suivent le signal du lancer des
modèles.

c) Il essaie de mettre en l'air un modèle qui, au moment du lancer n'a pas un mécanisme de
commande suffisamment résistant et efficace ou dont le système de fixation du moteur n'est

pas sûr ou dont le moteur ne fonctionne pas.

d) Il se heurte à son adversaire ou le force à quitter le cercle central.

e) Il vole délibérément de manière dangereuse.

f) Il laisse les câbles ou des pièces de ses modèles qui ne sont pas en l'air à ce moment là dans
le cercle central.

g) Il attaque la banderole de son adversaire sans que son modèle ne soit muni de sa propre
banderole ou de ce qu'il en reste.

h) Il n'est pas présent sur la piste à l'heure indiquée,, sans avoir obtenu la permission expresse
du chef de piste.

i) Il quitte intentionnellement le cercle central alors que son modèle est en l'air ou sans avoir
informé son adversaire de son intention de le faire alors que son modèle est au sol, dans un

autre but que de ramasser les câbles du modèle de réserve ou pour permettre l'assistance de

son modèle.

i) Il ou l'un de ses mécaniciens ne porte pas un casque de protection.

k) Il vole de telle manière que cela interdit à son adversaire ou à l'équipe de son adversaire de
démêler un croisement de câbles.

l) Il vole autrement qu'à plat et dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, lorsque son
modèle est seul en l'air et qu'il n'y a pas d'emmêlage de câbles.

m) Il néglige de démêler ses câbles avec ceux de son adversaire avant de lancer son modèle
de réserve, à moins que lui même et son adversaire aient informé le chef de piste qu'ils sont

d'accord pour continuer la manche sans démêler les câbles. Dans ce cas le chef de piste doit

donner son accord pour continuer comme cela, seulement après s'être assuré qu'on peut le

faire en toute sécurité.

n) Pour tout manquement évident au règlement.

o) Il lâche sa poignée de commande ou enlève la dragonne pour quelque raison que ce soit
alors que son modèle est en vol.

p) Son (ses) modèle (s) n'est (ne sont) pas conforme(s) au paragraphe § 9.5.

q) Il attaque ou gène délibérément son adversaire alors qu'il est clair qu'aucun papier ne
subsiste à la banderole de ce dernier.

r) Si la banderole vient à se détacher du système de fixation sans qu'il y ait eu collision en vol.

s) Si le modèle se pose sans ficelle ou si le système de fixation de la banderole manque ou est
détérioré, sans que cela ne soit le résultat d'une collision en vol.

t) Si les mécaniciens sautent par dessus le(s) modèle(s) de l'adversaire et les câbles restés
dans l'aire de service.

u) Si le pilote ne se repose pas (conformément au § 9.14 f) et redécolle sans le silencieux.

v) Le pilote décolle alors que le silencieux n'est pas complet et fonctionnant normalement.

w) Si l'un des mécaniciens transporte un modèle et les câbles par dessus l'un des mécaniciens
de son adversaire en train de ravitailler il sera disqualifié.

x) Si l'un ou les deux combattants sont coupables soit d'un emmêlage de câbles, soit d'une
action visant à cisailler les câbles il(s) peut (peuvent) être disqualifiés à la discrétion du chef

de piste.

 
 
 

9.16 - Classement

a) Le concours devra se dérouler en tournoi par élimination.

b) Le concurrent qui obtiendra le score le plus élevé en points sera le vainqueur de chaque
manche.

c) Un concurrent sera éliminé de la compétition lorsqu'il aura perdu deux manches.

d) Chaque manche sera tirée au sort (conformément au § 9.16  j), en fonction du nombre de
concurrents restant en compétition.

e) En cas de nombre impair, le concurrent restant dans chaque tour de vol sera opposé au
premier concurrent tiré au sort dans le tour de vol suivant (§ 9.16  j) et', s'il n'est pas éliminé

tout de suite, dans chacun des tours suivants, à moins qu'il y ait encore un concurrent sans

opposant, auquel cas il lui serait opposé (en respectant § 9.16  j).

f) Les résultats seront basés sur le nombre de victoires. Les défaites ne seront pas retranchées.

g) En cas d'ex aequo pour la deuxième et la troisième place, (les deux ne pouvant survenir en
même temps), on fera une manche supplémentaires en utilisant la procédure ci-dessus,

toutefois une seule défaite ne sera possible pendant cette manche.

h) En cas d'ex aequo pour la troisième place après fly-off pour la seconde place, on les
opposera au vainqueur pour déterminer le troisième.

i) En cas d'ex aequo dans un combat quelconque, ce combat sera refait. On considérera qu'il
y a ex aequo dans un combat si la différence entre les deux scores est égale ou inférieure à 5

points.

j) Les concurrents précédents et les concurrents de même nationalité seront tirés à part, les
concurrents de même nationalité ne pouvant voler les uns contre les autres que s'il ne reste

pas d'autres adversaires.

 
 
 

9.17 - juges et chronométreurs

L'organisateur devra désigner un collège autant que possible de trois juges. Deux
chronométreurs/compte-coupes doivent être affectés à chaque concurrent. Ils sont seulement

responsables du score du concurrent. Si nécessaire, ils peuvent demander l'avis du juge chef

de piste.

 
 
 

9.18 - Liste des appareils de mesure recommandés pour les modèles de combat

Micromètre précision 1 / 1 00mm
Jauge de profondeur micrométrique précision 1 / 1 00mm

Balance de 1 kg , tolérance 10g

Règle métallique graduée de 1m de longueur, précision 1mm

Règle métallique graduée de 300mm de longueur, précision 1mm

Double décamètre

Micromètre d'intérieur avec ses outils de calibrage (O= 1 5mm)

Peson de 0 à 50kg (traction des câbles)

 


10 - CATEGORIE COMBAT DIESEL
 
 

10.1 - Définition d'une épreuve de combat

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9. 1).
 
 

10.2 - Définitions des modèles

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.2).
 
 
 

10.3 - Piste de combat

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.3).
 
 
 

10.4 - Concurrent

Le pilote sera engagé comme concurrent, il n'a droit qu'à un seul mécanicien (dans des
circonstances exceptionnelles de temps humide ou par vent fort un aide supplémentaire peut

tenir la banderole et ne peut effectuer aucune autre fonction pendant la durée de la période

de combat). Pendant la période de combat actif, le pilote et ses mécaniciens doivent porter un

casque fixé par une mentonnière ou une jugulaire efficace.

 
 
 

10.5 - Caractéristiques d'un modèle de combat diesel

Aire maximale: 150 dM2
Masse maximale: 5 kg

Charge alaire maximale: 100 g/dm²

Cylindrée maximale du ou des moteur(s) 2, 5 cM3

Le moteur doit être de type auto-allumage (dit "diesel").

Un câble de sécurité d'un diamètre minimum de 0, 5mm doit être attaché entre l'axe du

palonnier et le moteur et doit pouvoir résister à une traction de 1 00 Newtons.

Le réservoir doit être maintenu à la pression atmosphérique (aucun système de surpression

ou direction n'est admis).

Le carburant est libre.

L'hélice doit, être de type bipale d'un diamètre minimum de 200 mm. Elle doit être en

thermoplastique non retouchée.

Le modèle ne doit comporter aucun artifice susceptible de faciliter la coupe de la banderole.

Le modèle sera équipé d'un dispositif spécialement conçu pour retenir une banderole fixée

sur l'axe longitudinal et suffisamment robuste pour que celle-ci ne se détache pas dans des

conditions normales de vol.

 
 
 

10.6 - Contrôles et vérifications techniques

a) Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.6 a).

b) Identique à la catégorie combat FAI (§  9.6 b).

c) Identique à la catégorie combat FAI (§  9.6 c).

d) Le moteur sera alimenté par succion grâce à une buse dont l'orifice aura une forme
circulaire simple dans laquelle ne pourra pénétrer une tige test d'un diamètre de 3,55 mm.

Toute chambre intermédiaire de liaison entre la buse et le transfert d'admission ne devra avoir

un volume supérieur à 1,75 cm3 .Ceci interdit toute subinduction.

Les inserts recevant les buses conçus pour répondre à cette réglementation seront fermement

maintenus afin de ne pouvoir être déplacés pendant le vol.

 
 
 

10.7 - Nombre de modèles

a) Un concurrent ne pourra utiliser que trois modèles (avion plus moteur) pendant la
compétition. Il ne peut utiliser qu'un seul modèle par manche.

b) Le moteur, les câbles de commande et la poignée ne seront pas remplacés ou échangés
pendant la période de combat.

 
 
 

10.8 - Banderole

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.8).
 
 

10.9 - Méthode de départ

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.9).
 
 

10.10 - Fin du combat

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9. 1 0).
 
 

10.11 - Décompte des points

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.1 1).
 
 

10.13 - Conduite.

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.13).
 
 

10.14 - Fautes

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.14).
Toutefois les alinéa e) et f) ne s'appliquent pas.

 
 

10.15 - Annulation d'un vol

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.15).
Toutefois les alinéa m), u) et v) ne s'appliquent pas.

 
 

10.16 - Classement

a) Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.16 a).

b) Le concurrent qui obtiendra le score le plus élevé en points sera le vainqueur de chaque
manche. Un handicap de 100 points sera donné au départ de chaque manche à tout pilote

expert. Un pilote sera considéré expert s'il a déjà participé à un championnat de France de

combat FAI (F2D). La qualité d'expert pourra être étendu aux trois premiers du championnat

de France de combat diesel.

c) à j) Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.1 6 c) à j).
 
 
 

10.17 - Juges et chronométreurs

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.17).
 
 

10.18 - Liste des appareils de mesure pour les modèles de combat diesel

Identique à la catégorie combat FAI (§ 9.18).
 
 
 
 
 
 


Haut de la page